Catégories
Communiqués Environnement 5G Santé Revue de presse

ACTION UFC-QUE CHOISIR Déploiement de la 5G Ne pas confondre vitesse et précipitation !

https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-deploiement-de-la-5g-ne-pas-confondre-vitesse-et-precipitation-n81083/

Alors que les principales fréquences 5G vont, en dépit des légitimes préoccupations exprimées au sein de la population, être attribuées en septembre, l’UFC-Que Choisir appelle le nouveau Premier Ministre à attendre les résultats de l’enquête en cours de l’ANSES sur les éventuels risques sanitaires de la 5G avant, le cas échéant, d’autoriser sa commercialisation. Par ailleurs, l’association demande que toute la transparence soit faite sur les déterminants de la surconsommation de données mobiles au regard de son impact environnemental, ainsi que d’agir pour éviter les mystifications marketing des opérateurs.

 

5G ET RISQUES SANITAIRES : UNE NÉCESSAIRE ATTENTE DES RÉSULTATS DE L’ANALYSE DE L’ANSES

Le déploiement de la 5G suscite une inquiétude grandissante sur les risques sanitaires associés à son exploitation, relayée par la Convention Citoyenne pour le climat. Si cette inquiétude peut parfois découler pour partie d’une préoccupation globale sur l’exposition aux ondes électromagnétiques, elle est surtout en lien avec l’exploitation spécifique de la bande de fréquences 3,5 GHz, dont les effets sur le vivant n’ont pas encore donné lieu à l’élaboration d’une littérature scientifique permettant d’éclairer utilement le débat public. Alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) doit publier au cours du premier trimestre 2021 son expertise permettant d’indiquer s’il existe ou non un risque sanitaire avéré lié à la 5G, il serait inacceptable que son exploitation commerciale puisse débuter avant.

Donner du temps au temps serait d’autant plus justifié que de nombreux autres arguments mettent en évidence l’absence d’urgence à ce que la 5G soit déployée et commercialisée. Tout d’abord, car l’évolution des infrastructures permettant à la 5G de réellement se démarquer de la 4G grâce à un temps de latence fortement réduit n’est pas attendue avant 2023. Ensuite, car les « nouveaux services » qui seront permis par cette « vraie » 5G ne suscitent pas l’enthousiasme populaire, ce qui n’est guère étonnant : pouvoir jouer à un jeu en réalité virtuelle en ligne, par exemple, est-il en effet plus proche de l’utile que du futile ? Enfin, car la congestion des réseaux 4G n’est pas à craindre avant 2022, de l’aveu même des opérateurs.

5G ET RISQUES ENVIRONNEMENTAUX : UNE AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION DE DONNÉES À RÉGULER

La perspective de l’arrivée de la 5G met également plus que jamais en lumière la question de l’effet environnemental de la consommation de données mobiles, déjà multipliée par près de 8 entre 2015 et 20191 ! Cette consommation de données induisant une forte consommation électrique, il convient de trouver des solutions concrètes permettant d’enrayer cette croissance jusqu’à présent non maîtrisée. Si les consommateurs doivent être sensibilisés quant à leur responsabilité, les marges de manœuvre en lien avec les pratiques des professionnels ne manquent pas.

Par exemple, des travaux2 ont pu permettre d’identifier que sur certains sites internet, la présence de publicités participait pour 50 % à la consommation de données mobiles. Concernant spécifiquement la situation sur les sites et application de streaming vidéo, ces publicités, ainsi que les contenus vidéo qu’elles précèdent ou entrecoupent, atteignent des définitions toujours plus élevées qui alourdissent la consommation de données sans amélioration, ou si peu, de la qualité perçue par les consommateurs.

Alors qu’actuellement le chemin vers une commercialisation de la 5G reste tracé, les risques de dérives marketing des opérateurs doivent dès à présent être empêchés par les pouvoirs publics. En effet, le terme générique « 5G » masque en réalité de fortes disparités, puisque les débits théoriques maximaux pourraient s’échelonner de 30 Mbit/s à 1 Gbit/s, selon la fréquence utilisée. Evidemment, le risque est que les opérateurs « survendent » la 5G pour pousser les consommateurs à souscrire de chers abonnements.

Alors que l’Autorité de régulation des télécoms (ARCEP) n’a pas jugé utile de participer activement à la prévention de ces dérives marketing3, la DGCCRF doit désormais prendre la main en encadrant strictement la communication commerciale des opérateurs. Par exemple, elle pourrait tout bonnement interdire qu’un opérateur puisse promouvoir dans des campagnes marketing locales une 5G aux débits mirifiques dans des zones où elle sera uniquement fournie via une fréquence ne permettant que des débits au mieux au niveau de la 4G !

Compte tenu des constats et inquiétudes liés au déploiement et à la commercialisation de la 5G – sujet impliquant plusieurs ministères, pouvant défendre des points de vue contradictoires – l’UFC-Que Choisir demande :

1) Au Premier Ministre, de ne pas permettre la commercialisation d’offres 5G tant que les résultats de l’étude de l’ANSES sur les effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétique de sa bande de fréquences 3,5 GHz ne seront pas connus ;

2) A l’ARCEP, d’axer ses travaux, dans le cadre de sa plateforme « pour un numérique soutenable »4, sur le gaspillage de données mobiles causé par les professionnels (publicité imposée aux consommateurs, inutile surenchère technologique en termes de qualité d’affichage…) ;

3) A la DGCCRF, d’anticiper une éventuelle commercialisation de la 5G en érigeant une réglementation préservant les consommateurs de dérives marketing par les opérateurs.

NOTES

 

Catégories
Communiqués

Actualité Antenne Mobile Orange Locronan

La bonne nouvelle  c’est que La Marche pour la vie à Locronan le  27 juin 2020 a été répertoriée au Guiness des Records des mobilisations contre la 5G : avec 300 personnes selon les organisateurs (212,3 selon la police), dont une cinquantaine de locronanais sur les 800 que compte notre vieille bourgade (chiffre contesté par Mr Le Maire) , c’est une première mondiale !

(Si jamais vous trouvez une manif sur la 5G qui a ramené plus de monde, vous avez un autocollant gratos)

bon autre chose, les recours sont en cours, et on va surement tenter un référé car les travaux risquent de commencer d’ici la fin du mois, fin Août l’antenne sera montée si tout va bien !!! juste pendant les vacances, après le confinement, ils vont être tranquilles pour bien travailler, personne dans les parages pour les embêter !!!

MAIS NON !!! CA VA PAS SE PASSER COMME CA !! Petit programme des réjouissances pour l’été : PLACES LIMITEES !!! RESERVEZ MAINTENANT !!!

– jeudi 9 juillet à TI LOKORN : Conférence avec Xavier Capet, du CNRS, sur les enjeux sanitaires et énergétiques du déploiement de la 5G – fin d’après-midi et soirée (les horaires restent à fixer).

– à partir du 16 juillet : chouette, on va pouvoir reprendre les permanences, car apparament d’après nos indics qui bossent chez Orange (merci de leur courage), c’est ALERTE AGENT ORANGE ROUGE pour Locronan , y’a le feu au lac.

On espère donc parler de tout ça et des stratégies en cours le 9 juillet, réservez votre fin d’aprem et soirée, la réunion du collectif aura lieu après les interventions et débats de Xavier Capet, si ça vous convient bien sur. 

Tiens si jamais quelques amateurs peuvent nous en dire plus sur ces sources concernant la santé , on est preneurs : « Independent Science on the Effect of Wireless Radiation on Human Health »

Copyright © 2020 Collectif Antenne Locronan, All rights reserved.

Our mailing address is:
Collectif Antenne Locronan
Ty Nevez Leustec
LOCRONAN 29180
France

Catégories
Communiqués

Appel Collectif Finistere contre le déploiement de la 5G et la prolifération des antennes-relais

Le 27 juin 2020

La technologie numérique est aujourd’hui au cœur du développement de notre société.

Sous prétexte d’améliorer sans cesse notre confort, la téléphonie mobile s’est insinuée dans nos vies, elle détériore notre santé, nos comportements sociaux et notre qualité de vie, et compromet sévèrement nos libertés.

La multiplication incontrôlée des antennes-relais, conséquence directe de notre dépendance au progrès, nous inquiète.

Protégés par la loi et soutenus par le gouvernement, les opérateurs de téléphonie mobile implantent sauvagement leurs antennes sans consulter la population. Les citoyens, inquiets des effets délétères et mobilisés pour la protection de leur environnement, sont confrontés au silence absolu de l’administration et des pouvoirs publics.

Nous condamnons ce silence, induit par la course aveugle à l’innovation technologique qui va à l’encontre de la transition énergétique pourtant prônée par l’État.

Le déploiement de la 5G prévu en France d’ici à fin 2020 sans qu’aucune étude scientifique ne permette d’en mesurer l’impact sur la santé, nous précipite vers d’irrévocables bouleversements.

Le dispositif visant à quadriller le territoire d’un réseau de téléphonie mobile de plus en plus dense et aux fréquences de plus en plus élevées pose un problème éthique : on impose à l’ensemble de la population de subir ce que certains ne souhaitent pas – et ce dont d’autres souffrent.

L’électrosensibilité est une pathologie reconnue. Les personnes malades, contraintes de fuir leur lieu de vie et de travail, subissent une rupture sociale, professionnelle et familiale.

Le chantier national de résorption des zones blanches non seulement ne laisse aucune place à ces citoyen·ne·s, mais porte atteinte à leur dignité et à leur liberté.

Des alternatives fiables et efficaces, moins nuisibles pour la communauté, existent ; activons leur mise en place. L’acheminement généralisé de la fibre optique est une solution optimale pour améliorer le réseau mobile dans le cadre résidentiel grâce à la fonction appel WIFI, qui repose sur des choix individuels et non sur des obligations collectives.

En 2011, le Centre International de Recherche sur le Cancer et l’Organisation Mondiale de la Santé ont classé les champs électro-magnétiques comme cancérigènes possibles. Selon les études récentes, il est avéré que le rayonnement de radiofréquence devrait être classé comme cancérigène du groupe 1, au même titre que la fumée de tabac et l’amiante.

Des centaines de scientifiques ont lancé un Appel mondial à l’ONU, à l’OMS, à l’Union Européenne et aux gouvernements de toutes les nations pour exiger l’arrêt immédiat du déploiement du réseau 5G. Outre la mise en garde sur l’exposition massive des êtres humains et des écosystèmes aux rayonnements électro-magnétiques, les chercheurs déplorent que l’industrie et les gouvernements soient les seules parties prenantes au débat sur le développement de la 5G, tandis que les scientifiques spécialistes des champs électro-magnétiques en ont été exclus.

Mépris des libertés fondamentales et des règles démocratiques, déni des risques sanitaires et des connaissances scientifiques, ne sont que le reflet d’un fonctionnement très autoritaire orchestré communément par les opérateurs de téléphonie mobile et le pouvoir législatif.

À l’heure d’une sortie de crise sanitaire, en pleine catastrophe écologique, il nous semble urgent de prendre nos responsabilités et de nous engager vers une sobriété numérique, en adéquation avec le contexte environnemental, démocratique, et social actuel.

Nous revendiquons le respect de nos droits citoyens.

Nous réprouvons le sacrifice du vivant au profit de la croissance technologique.

Nous refusons d’êtres les acteurs d’un nouveau scandale sanitaire.

Pour toutes ces raisons, NOUS FAISONS APPEL À VOTRE AUTORITÉ POUR GELER TOUS LES PROJETS D’ANTENNES-RELAIS du Finistère et organiser une réelle concertation entre citoyens, élus locaux et opérateurs de téléphonie mobile.

Enfin, en vertu du principe de précaution, contre lequel les intérêts économiques et financiers ne sauraient prévaloir, NOUS DEMANDONS UN MORATOIRE SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA TECHNOLOGIE 5 G sur l’ensemble du territoire.

Signataires

  • Association Bien vivre à LOCRONAN Collectif Antenne Lokorn LOCRONAN
  • Collectif Robins des toits TREGUNC Association Kurun, SAINT-CADOU-SIZUN
  • Collectif Stop Linky de NEVEZ – TREGUNCCollectif Antenne Relais TREFFIAGAT
  • Association Rochoise pour la Santé et l’Environnement (A.R.o.S.E) LA ROCHE-MAURICE
  • Collectif Bien Vivre à PLOMODIERN Collectif Antennes MOËLAN-SUR-MER
  • Association Liberté Environnement Bretagne CARHAIX
  • Collectif Presqu’île de Crozon-Aulne Maritime PLEYBEN – CHÂTEAULIN – PORZAY
  • Collectif Stop Linky Pays Bigouden

Appel adressé à

  • M. Édouard Philippe, Premier Ministre
  • M. Damien Cazé, Conseiller Écologie, Transports, Énergie, Logement et Agriculture
  • M. Guillaume Couillard, Conseiller technique Santé,
  • M. Mohammed Adnène Trojette, Conseiller technique Numérique
  • Mme Elisabeth Borne, Ministre de Transition écologique et solidaire ;
  • M. Olivier Véran, Ministre des Solidarités et et de la Santé ;
  • M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie et des Finances ;
  • M. Cédric O, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Numérique
  • Mme Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances
  • Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
  • M. Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale
  • La Convention Citoyenne pour le Climat
  • Mme Nathalie Sarrabezolles, Présidente du conseil départemental ;
  • M. Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne ;
  • M. Pascal Lelarge, Préfet du Finistère ;
  • Mesdames et Messieurs les député·e·s du Finistère ;
  • Mesdames et Messieurs les maire·sse·s de nos communes
Catégories
Communiqués

Galv d’hon dilennidi ha merourien melestradurel

An deknologiezh niverel a zo hiziv an deiz e-kreiz diorroadur hor c’hevredigezh a-bezh.

En ur aesaat hor buhez en deus kemeret ar pellgomz hezoug ur plas braz tre en hor buhez pemdeziek, met er mêmes mare ez eus tud a c’houzañv digantañ, ha cheñch a ra war ar gwashañ hon doare da eskemm ha d’en em gavout etrezomp.

Gantañ ez a hor frankiz war nebeutaat.

Bez ez eus muioc’h mui a dourioù pellgomz, hep ma ouifemp ar pezh a vez o c’hoarvezout.

Al lezenn hag ar gouarnamant a sav a-du gant an embregerezhioù pellgomzerezh, hag ar re-se a sav o zourioù skignañ en un doare gouez hep larout d’an holl.

Ar sitoianed o deus aon dirak efedoù hag a c’hello bezañ noazus evit an endro. Chom a reont hep kaout titouroù resis digant ar velestradurezh.

Ouzhpenn-se ez a ar redadeg etrevroadel war an deknologiezh-mañ, a-enep ar stourm evit padelezh hon ekonomiezh.

Dont a raio sañset ar 5G a-raok fin ar bloavezh, ha koulskoude, n’eus bet graet studiadenn ebet diwar e fenn, evit muzuliañ e efedoù a fed yec’hed, efedoù hag a c’hellfe bezañ peurbadus koulskoude.

Muioc’h mui a beulioù pellgomz a vo (milionoù deus outo), ha den ebet n’achapo kuit, memes ar re a zo klañv dija diwar ar 4G!

An elektrokizidigezh a zo anavezet bremañ gant ar Skiant. Ne chomo ket mui, evit ar re a zo elektrokizidig, lec’h ebet evit kuzhat, nemet don er c’hoadoù pe pell war ar menezioù.

Peseurt buhez evito? Peseurt frankiz? Peseurt liamm gant ho familh?

Koulskoude e c’heller ober mod-all, gant an orjalenn optek da skouer.

Ar Greizhenn Etrevroadel evit Studiañ ar C’hrign-bev (CIRC) en deus rakjedet e c’hell bezañ ar gwagennoù elektro-magnetek un doare da tapout anezhañ. Anv a vez graet da anavezout eo sur e ro ar gwagennoù-se ar c’hrign-bev zoken !

Ur galv etrevroadel ‘zo bet kaset d’an ONU, d’an OMS ha d’ar Stadoù gant kantadoù a skiantourien evit ma vefe harzet gant an deknologiezh-se. Ar skiantourien o sinañ a lâr neus ket bet goulennataet anezho war ar sujet a-raok prientin an diorroadur a hiziv.

  • Dispriz war ar frankiz hag an demokratelezh;

  • Nac’hadur an danjer evit ar yec’hed.

Se zo ur sin e teu a-benn an embregerezhioù pellgomz da vountan evit ur gouarnamant beliek.

Pa teuomp er-maez eus un c’hleñved marvel, pa ya hon amzer da-zont war an Douar war vreskaat, eo malluz bezañ furoc’h ha dibab bevañ war nebutoc’h evit bevañ pelloc’h !

Ni a c’houlenn e vefe doujet d’hon holl gwiriou !

Digoromp hon daoulagad !

Ret eo paouez sevel disehan tourioù pellgomz !

Ret eo kaozeal asambles: sitoianed, dilennidi, embregerezhioù !

Ret eo gortoz a-raok implij ar 5G, ha bezañ sur eo dinoaz !

Catégories
actions Communiqués

Marche pour la vie – Non à l’antenne 40m Locronan

Le Collectif Antenne Locronan organise une grande marche festive et musicale dans la campagne Locronanaise.

Rendez-vous Samedi 27 juin à 16h place de la mairie. Venez en costume, en électron libre ou comme bon vous semble, équipés de vos plus belles bannières contestatrices.

Pique nique pour ceux qui le souhaitent à partir de 19h, Plas ar C’horn.

Le but de cette action est de réaffirmer notre opposition au projet d’antenne à Ty Nevez Leustec (TNL) et au déploiement de la 5G.

Nous appelons chacun et chacune à nous rejoindre dans la bonne humeur en respectant les gestes barrières et muni de votre masque.

N’hésitez pas à diffuser cette info autour de vous. Voici les modèles du tract et de l’affiche.

Modèle tract disponible ici:
https://mcusercontent.com/8c3dae1831ad7b6293ab22206/files/07de1193-7d50-4937-b3cb-44e91f7e6db2/Flyer_Marche_27_juin_Collectif_Antenne_Lokorn.pdf

Modèle affiche disponible ici:
https://mcusercontent.com/8c3dae1831ad7b6293ab22206/files/b86edb80-ff2d-4d1c-b41e-985e3ad884cc/Affiche_Marche_du_27_juin.pdf

 

Programme

  • Départ place de la mairie le samedi 27 juin, 16h.
  • Présentation du collectif et des collectifs associés
  • Marche vers Ty Nevez Leustec, présentation du futur lieu d’implantation de l’antenne
  • Retour au bourg de Locronan
  • Pique nique en musique : musiciens welcome !!

Plus d’infos (chez les Suisses) sur stop5g.ch : 

et au niveau international :

Catégories
Communiqués Keleier TNL - Gazette de Ty Nevez Leustec

Réunion en préfecture 18 juin : petit compte rendu

Nous étions donc ce 18 juin 2020 : Réunis face à 2 cadres d’Orange Bretagne, en présence du sous préfet et d’un représentant de la police, nous(*) avons donc pu, pendant 2h , faire entendre les arguments du collectif de Locronan, et relayer les attentes des autres collectifs du Finistère.

Hasard ou coïncidence ? Notre petit appel ne semble pas avoir pour le moment porté ses fruits.

Notre interlocuteur chez Orange a conclu la réunion avec cette question :

« je n’ai toujours pas bien compris pourquoi vous vous opposez à cette antenne. »

Bref. On va pas y passer la nuit, déjà perdu assez de temps. De notre coté nous avons très bien entendu et compris pourquoi ils avancent à marche forcée : commandes de l’état, obligation légale (pourquoi, comment, on ne va pas développer : consultez à ce sujet le travail des lobbies , liens ci dessous, pourquoi les telecoms payent pour abaisser les normes sanitaires).

La discussion à aussi permis d’évoquer avec le représentant de l’état, la pertinence de certaines lois (comme la loi Elan) et il s’est engagé à prendre contact avec le cabinet de monsieur Ferrand pour nous obtenir un rendez vous pour évoquer la situation.

De plus, selon les cadres d’Orange, la demande de la mairie n’est finalement en rien dans la décision d’implanter une antenne relais à Locronan.

Mais le plus significatif :

Orange met en doute la legitimité du collectif et questionne notre representativité,
UNE FORTE MOBILISATION  est donc très importante pour montrer notre determination et renforcer notre crédibilité.

La marche initialement prévu le 6 juin est donc re programmée le samedi 27 juin, départ 16h place de la mairie

venez en très grand nombre et relayez au maximum l’information

Nous vous invitons pour cela à venir préparer avec nous cette mobilisation: réunion dimanche matin 10h30, salle Ty Lokorn (maison des associations)

LE FAMEUX MONDE DE DEMAIN SE CONSTRUIT AUJOURD’HUI !!

(*) Eloïse,  Erwan, Manu, Mr Le Sous Préfet, un fonctionnaire de la police, 2 cadres d’Orange dont l’anonymat sera respecté.

 

 

 

Catégories
Communiqués

ALERTE ORANGE – MARCHE du 6 JUIN reportée : du répit sur la ligne….

IMPORTANT: pour plusieurs raisons, nous devons prendre en petit comité (*) une décision urgente :

La marche prévue initialement le 6 juin 2020 est reportée

  • suite à la réunion de ce jour en préfecture (voir ci dessous) et soucieux d’agir dans un cadre légal, nous adapterons l’organisation de l’événement et respecterons les démarches réglementaires liées au contexte sanitaire actuel, on est toujours en urgence sanitaire apparement. Le sous préfet insiste bien sur notre liberté de manifester, mais pas demain.
  • Nous avons eu de nombreux contacts avec des collectifs et organisations Finistériennes souhaitant participer activement à cet événement. Il nous semble important de nous mettre en lien avec eux afin de pouvoir les intégrer dans l’organisation et que chacun y trouve sa place.
  • Ayant pressenti un nombre de participants important, une organisation plus aboutie semble nécessaire : sécurité, autorisations, nous sommes donc en attente des prochaines étapes du déconfinement.
  • Des éléments de communication (autocollants, banderoles, affiches) sont toujours en attente.

Nous allons donc nous remettre au travail ensemble  dès à présent afin de trouver une nouvelle date et améliorer l’organisation de cette marche. Toutes les suggestions sont les bienvenues, peut être à l’occasion du feu de la St Jean ?

Compte rendu de la réunion en préfecture ce jour.

Présents : Manuel Queinnec, Éloïse Le Breton, Erwan Pianezza, Mr Marx (sous-préfet), un membre de la direction des services territoriaux

La réunion avait pour but de répondre à la demande du collectif d’être reçu pour faire entendre sa voix auprès de la préfecture.

Nous avons donc pu :

Demander que le collectif soit intégré et concerté pour toutes discussions et évolutions du projet.

Signaler la situation juridique du collectif : recours non suspensif en attente de jugement

Présenter un historique du projet depuis la réunion publique d’avril 2019

Alerter M. Le Sous préfet sur le caractère historique, patrimonial,  et les enjeux touristiques et économiques liés à l’environnement naturel de Locronan qui est préservé depuis des siècles, voire des millénaires pour la troménie : à Locronan nous l’avons rappelé, décor de cinéma, les cables ont été enterrés dans les années 80.

Insister sur les possibilités techniques offertes par la fibre, notamment en terme de connexion internet mais aussi de téléphonie mobile (voir site orange)

Rappeler que d’autres alternatives techniques existent à titre individuel

Souligner le manque de concertation entre la population et Orange

Insister sur la présence et le soutien d’autres collectifs dans le même cas, particulièrement avec Orange

Echanger sur les choix de société que nous réserve l’avenir numérique (5G : des milliards de nouveaux gadgets?), que nous souhaitons aussi écologique, en milieu rural, le rôle de l’état, des sociétés privées, et des infrastructures.

Rappeler la position du collectif : ce projet d’antenne ne peut se faire dans ces conditions.

De son coté le sous préfet insiste sur son rôle de garant de l’état de droit, qu’il est amené à faire respecter la loi, chose sur laquelle le collectif est entièrement d’accord.

Il nous conseille de prendre contact avec le député de notre circonscription afin d’échanger sur le coté législatif de notre situation.

Il s’engage à demander pour le collectif une rencontre avec la société Orange. Nous attendons donc son retour.

Catégories
Communiqués

6 juin 2020 – Locronan – Marche STOP 5G – Baleaden ar vuhez [Suspendue]

ACTU 4 / 6 / 2020
Suite à un appel téléphonique hier matin des renseignements territoriaux concernant la marche du samedi 6 juin programmée à 16h le « collectif antenne lokorn » a pris la décision de la suspendre pour le moment. Effectivement, suite à la discussion et du fait de l’illégalité d’un rassemblement lié au contexte actuel, nous avons réussi à obtenir un rendez-vous en préfecture. Nous serons reçu vendredi matin à 9h30 dans le bureau de Mr Marx, sous-préfet, pour faire entendre notre voix. Nous vous tiendrons au courant à l’issue de cette rencontre sur le report ou non de la marche. ( à savoir que dans l’état actuel des choses nous serions tous amendable de 135€ ). Merci de votre compréhension. Bonne soirée et certainement à bientôt.

Lire les articles du télégramme

Interview de Manuel Queinnec
annonce du rendez vous en préfecture

MARCHE POUR LA VIE : on débarque à LOCRONAN !!

6 juin 2020 – Locronan – départ 16h place de la mairie

  • pour la préservation d’un environnement unique
  • contre le projet d’antenne orange à Locronan
  • journée mondiale contre la 5G
  • stop linky !

Rendez vous Départ place de la mairie le samedi 6 juin, 16h.

Dans le cadre de la journée internationale contre la 5 G qui se tiendra le 6 juin prochain, le collectif Antenne Protection Lokorn organise une grande marche festive et musicale dans la campagne Locronanaise. Le but de cette action est de réaffirmer notre opposition au projet d’antenne à Ty Nevez Leustec (TNL) et au déploiement de la 5G.

Nous appelons chacun et chacune à nous rejoindre dans la bonne humeur. Venez en costume, en électron libre ou comme bon vous semble, équipés de vos plus belles bannières contestatrices.

Programme

  • Départ place de la mairie le samedi 6 juin, 16h.
  • Marche vers Ty Nevez Leustec  et alentour : petite boucle de 5 km pour découvrir  tous les panoramas du Nord de  Locronan et son bocage,
  • Ravitaillement : eau, boisson, navette plas ar c’horn
  • Marche vers Plas ar C’horn (pour ceux qui veulent)
    pour découvrir le large panorama sur la baie de Douarnenez
  • Arrivée Plas ar C’horn vers 19h :
    • Interventions diverses : histoire du site sacré du Nemeton et la troménie de St Ronan, Actions en cours contre l’antenne, Discussion sur les alternatives techniques, interventions des collectifs du finistère
    • Pique nique en musique : musiciens welcome !!

Plus d’infos (chez les Suisses) sur stop5g.ch : 

et au niveau international :

Pandémie COVID 19 : Note sur la situation sanitaire

à ce jour la situation sanitaire s’améliore considérablement. Mais restez prudent, port du masque recommandé et gestes barrières impératifs. Marche et rassemblement par groupe de moins de 10 personnes.

Sources :

Le parcours(carte interactive)

Voir en plein écran

Le parcours(à imprimer)

Catégories
Communiqués

Entrevue en Préfecture – Mairie de Locronan – Orange – Sous Préfet

Réunion Collectif Lokorn – Mairie Mardi 26 mai 2020

Présents :

– Antoine Gabriele et Jean-Luc Leclercq pour la mairie

– Eloïse Le Breton, Yuna Queinnec, Alexandre Henaff, Anne Marie Guinard, Manu Queinnec (arrivé en cours) pour le collectifLokorn

Début réunion : 15h10 → Fin : 15h45.

Compte rendu de la réunion de la veille entre Antoine G. et M. de Kerhor d’Orange en présence du sous-préfet. Ce dernier est resté neutre pendant l’entrevue.

Rappel de l’origine du projet d’antenne :

– améliorer le réseau,

– suite à la demande de quelques personnes de Locronan,

– opportunité pour Orange de développer les équipements.

Plusieurs emplacements avaient été envisagés dont un près de l’entreprise Cadiou Industrie mais Orange estime que ce lieu est trop éloigné du bourg et qu’il faudrait envisager un maillage d’antennes relais plus petites. A la question sur l’utilité de ce maillage, Mr de K. a « botté en touche ».

Il a été question également d’une autre antenne d’Orange, plus ancienne, située sur la Montagne. (Proche de l’antenne militaire).

La municipalité a proposé de déplacer l’antenne. La commune étant responsable du bâtiùent de l’église » (non le diocèse) et elle pourrait donc choisir de l’installer dans le clocher. Ça s’est fait dans d’autres villages en français (dans les vignobles). La position du collectif sur cette question n’a pas été partagée par Antoine G.

Mr de K. (Orange) restait sur sa position de maintenir le choix de l’emplacement. Il précisait que si ce n’était pas possible de réaliser cette installation, il ne faudrait plus leur adresser de demande d’amélioration du réseau pour Locronan.

Antoine n’a pas transmis la position du Collectif concernant la préférence pour la fibre car la fonction de l’antenne n’est pas la même que celle de la fibre: la première vise à améliorer la téléphonie, l’autre la réception d’Internet et, éventuellement, le téléphone fixe.

Mr de K rappelle qu’il n’est pas question de la 5G. Ils (Orange) n’en parlent pas.

Notes  :

Mr de K. n’étant jamais venu à Locronan, Antoine G. lui a suggéré de venir se rendre sur place pour voir les lieux et l’impact du projet sur le paysage et l’environnement.

Il viendrait pour voir les lieux avec le sous-préfet mais il ne souhaite pas rencontrer les habitants ni le Collectif. Ils (Orange) prennent acte de l’action du Collectif qui semble les ennuyer, selon le maire.

L’existence du Recours a été rappelée ainsi que son caractère non suspensif.

Catégories
Communiqués

Gouter festif 25 mai 16h30 TNL

Bonjour à tous, voici notre petit point hebdomadaire sur l’avancement du projet d’antenne de téléphonie à Locronan.
Tout d’abord, bravo à tous ! Nous avons atteint notre premier objectif qui était de tenir le site de Ty Nevez Leustec jusqu’à la date du 25 mai, date d’une réunion en préfecture entre la mairie, la société Orange et le sous préfet. Les permanences sur site et notre campagne d’information à tous les niveaux ont porté leur fruit !!!

LE GOUTER DU LUNDI !!

c’est demain à TNL à 16h30!!

La réunion de demain prévue à 15h30 étant un moment déterminant, nous vous proposons donc de nous retrouver sur site à partir de 16h30 (pour le gouter) pour refaire le point sur les actions menées cette semaine (rencontre avec le maire, état du recours du collectif, prise de mesures d’ondes en différents endroits du site… émissions déjà supérieures à la norme européenne) et d’envisager ensemble la suite du mouvement en fonction du compte rendu de la réunion en préfecture.
La semaine à venir peut être cruciale et il est important de montrer dès demain notre forte opposition à ce projet. Les travaux pourraient démarrer très rapidement, nous appelons donc un maximum de personne à être présent demain à TNL.  Ami »es » masqué »es », Venez nombreux.
Une autre action est prévue ce mercredi : permanence infirmière pour votre analyse de sang qui servira de référence avant / après si jamais….
Compte rendu de la réunion avec le maire de Locronan au sein de la mairie le 21 mai 2020
Présents : Bruno, Marie-Anne, Manuel, Anne-Marie, Éloïse, Antoine.
  • Origine de la réunion du 25 mai en préfecture : Suite à des demandes répétées du maire de Locronan d’obtenir une conciliation avec la société Orange, le sous préfet a fixé ce rdv du 25 Mai à 15h30 en préfecture en présence du maire de Locronan, du sous-préfet et d’un cadre d’orange – Ouest.
  • Lors d’un échange téléphonique le maire a signalé à la préfecture son souhait d’avoir à ses côtés une personne représentant le collectif, c’est un refus de la part de la préfecture. La réunion est « interne », pas de présence extérieure.
  • Le positionnement de la mairie pour cette réunion:  « pas d’antenne à cet endroit« , elle demande une re-localisation du projet dans un endroit plus adapté.
  • Information faite au maire du positionnement du collectif (réunion de dimanche 17/05), c’est à dire: « Oui à la fibre et non à l’antenne« . Il n’y a donc pas d’accord du collectif sur un déplacement d’antenne ailleurs sur le territoire. Il faut apporter une solution aux foyers qui captent mal le téléphone : voir à ce sujet la solution de l’amplificateur 4G.
  • Le collectif demande au maire d’aborder avec Orange lors de la réunion, la procédure de passage de la 4 G à la 5G sur une antenne (autorisation nécessaire du maire? ou autres) afin d’anticiper un contournement de la part d’Orange (ex: 4 mois en 4G puis passage en 5G)
  • Point sur le recours du collectif: 11 foyers de Locronan ont transmis les dernières pièces justificatives permettant de porter le recours administratif, non suspensif. Nous attendons à présent un retour du greffe pour la suite à donner..
  • Rendez vous sur site TNL demain lundi à 16h30 pour discuter ensemble des actions à poursuivre.