Catégories
Revue de presse

Locronan : vive tension autour de l’antenne de téléphonie d’Orange

Article de coté quimper relatant l’intervention du géomètre sur le site de Ti Nevez Leustec, en vue de l’implantation de l’antenne orange de 40m aux portes du village classé.

A Locronan (Finistère), la tension est à son comble sur le site de construction d’une antenne Orange. Le collectif d’opposants veut empêcher les travaux qui sont imminents.

Lire la suite avec un très bon historique de l’affaire qui rappelons le débute en 2019.

https://actu.fr/bretagne/locronan_29134/locronan-vive-tension-autour-de-l-antenne-de-telephonie-d-orange_35580668.html

 

et sur Ouest France le même jour

https://www.ouest-france.fr/bretagne/locronan-29180/installation-d-une-antenne-4g-a-locronan-des-habitants-empechent-le-debut-des-travaux-ce-lundi-6946419

enfin, le Télégramme titre ce jour : Contre l’antenne Orange, Locronan mène le combat décisif, article de Ronan Larvor et Michel Quinquis

https://www.letelegramme.fr/bretagne/contre-l-antenne-orange-locronan-mene-le-combat-decisif-24-08-2020-12603122.php

« Je suis en colère » : c’est le cri du cœur du maire de Locronan ce lundi. Antoine Gabriele est venu soutenir les opposants à une antenne relais Orange dans la campagne du « plus beau village de France ». Le chantier pourrait démarrer dans les jours qui viennent.

 

8 h ce lundi matin, branle-bas de combat dans la campagne de Locronan. Le système d’alerte du collectif opposé à l’implantation d’une antenne-relais pour Orange a bien fonctionné. En peu de temps, une trentaine de personnes s’est retrouvée sur la petite route du Leustec entre Locronan et Plonévez-Porzay.

 

Le géomètre mandaté par Aixans, l’opérateur pour Orange, est sur place pour borner le coin du champ loué par un agriculteur sur lequel doit être édifiée l’antenne de 40 m de haut. L’accès au site devrait logiquement se faire par un chemin de terre communal qui éviterait aux engins de traverser la parcelle. La garenne a été bouchée par de gros plots de béton. « Le maire a refusé de signer une autorisation de passage pour les engins » précise Éloïse Le Breton, membre du collectif.

Les pelleteuses devront donc passer par le champ avec l’accord du propriétaire. La parade semble bien légère face à la machine en route pour l’installation d’un maillage dense d’antennes-relais sur le territoire. Virginie Hervieux s’est déplacée de Treffiagat où un autre collectif est resté impuissant. « Nous avons découvert le projet à la sortie du confinement. L’information légale était passée inaperçue. Je suis voisine du site. Mi-mai, un lundi matin, un vigile était sur place. Le mardi, les engins ont commencé les terrassements. Le soir à 23 h l’antenne était montée ». La stratégie du fait accompli se comprend car les oppositions se répandent au fil des projets. « Dans le pays bigouden, il y a des antennes prévues à Lesconil, Plomeur… Il y en aura partout sur le territoire » dit Virginie.

« Une tâche dans le paysage »

Locronan pourrait cependant devenir un cas d’école, car habitants comme élus (le maire opposé à l’antenne a été réélu en juillet) ont des arguments dans cette commune qui a les labels « Petite cité de caractère » et « Plus beau village de France ». Le sommet de la montagne de Locronan offre une vue emblématique sur la baie de Douarnenez. Une antenne de 40 m de haut viendrait inévitablement faire tache dans le paysage. Réuni le 10 juillet, le conseil municipal soulignait « les efforts entrepris par la commune depuis de nombreuses années pour un enfouissement des réseaux préservant l’environnement ». Les élus affirmaient aussi leur volonté d’activer la procédure de classement en « Site patrimonial remarquable » de la commune.

«  D’autant qu’Orange en possède déjà une sur place qui est en voie de désaffection. Mais la mettre dans le bocage c’est inadmissible »

Silence d’Orange

La machine administrative malgré les recours des élus n’a pas dévié. « J’ai demandé de rencontrer Stéphane Richard, le P-DG d’Orange qui avait dit qu’il ne s’opposerait pas aux maires réfractaires », dit Antoine Gabriele, maire.» Pas de réponse. Orange s’occupe de la communication entre les êtres et pourtant c’est le tribunal ou le silence ».

Antoine Gabriele n’est pourtant pas tout à fait sur le même registre que le collectif. « Il se bat aussi contre la 5G, dit-il. Ce n’est pas mon combat, je ne sais pas ce que c’est, mais je constate seulement qu’Orange avance masqué sur ce sujet ». Le maire défend d’abord son paysage. Il serait même pour une antenne sur la montagne de Locronan. « D’autant qu’Orange en possède déjà une sur place qui est en voie de désaffection. Mais la mettre dans le bocage c’est inadmissible ».

Ce lundi sur le site, les opposants s’armaient de patience. « Nous faisons ce lundi un référé suspension » dit Éloïse. La réponse viendra-t-elle assez tôt ou l’opérateur passera-t-il en force dans les heures qui viennent sous la protection des gendarmes ? Le collectif reste en alerte.

2 réponses sur « Locronan : vive tension autour de l’antenne de téléphonie d’Orange »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *